Éditos » Christelle REILLE, PRÉSIDENTE DU COMITÉ AUVERGNE-RHÔNE-ALPES FFC, DIRECTRICE DE L’ÉPREUVE

Christelle REILLE

C’est la sixième édition de la Classique des Alpes qui sera organisée ce samedi 3 Juin 2017, sous le mécénat actif d’ASO et par l’association le COTNI.

Pour chacune de ces six éditions, le Comité d’organisation s’était attaché à faire parrainer la course juniors par un coureur professionnel qui symbolise le travail, l’engagement, et qui avait des valeurs à transmettre. 2017 sera dans cette lignée, avec la présence le jour de l’épreuve de Gilles Delion, vainqueur entre autres du Tour de Lombardie, d’une étape du Tour de France, et de nombreuses épreuves d’une journée dont la Classique des Alpes professionnelle en 1992.

Celui qui a été meilleur jeune du Tour de France en 1990 tient un discours sain et pertinent, à résonnance internationale, notamment au sein du Conseil du Cyclisme Professionnel, instance suprême du cyclisme route professionnel dont il est un des 14 membres.

Et cette résonnance internationale tombe à pic, alors que la Classique des Alpes Juniors rejoint le calendrier international UCI et accueillera 6 équipes représentant des régions Européennes importantes pour le cyclisme ; en plus des comités régionaux FFC qui entre temps se sont structurés selon la réforme du territoire de la République Française que nous avons pour notre part bien appréhendée dans notre nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes.

Nous mesurons tout au long de l’année l’importance de la Classique des Alpes dans l’esprit des coureurs juniors qui entendent affronter les cols de l’Avant Pays Savoyard, bien suffisants pour faire l’apprentissage de la montagne, ses montées, ses descentes et sa gestion de l’effort si particulière. Leur motivation nourrit la nôtre chaque heure que dure la préparation de l’épreuve. C’est une saine nourriture, partagée avec les partenaires institutionnels et privés qui soutiennent la Classique des Alpes juniors. Qu’ils en soient tous récompensés en passant une belle journée à nos côtés, avec le sentiment de servir le sport et le cyclisme, dans une de ses phases les plus délicates : la formation vers le haut niveau.

Christelle REILLE
PRÉSIDENTE DU COMITÉ AUVERGNE-RHÔNE-ALPES FFC, DIRECTRICE DE L’ÉPREUVE