Éditos

Christelle REILLE

CHRISTELLE REILLE
DIRECTRICE DE LA CLASSIQUE DES ALPES JUNIORS
PRÉSIDENTE DU COMITÉ AUVERGNE-RHÔNE-ALPES DE CYCLISME

Les coureurs viennent à la Classique des Alpes Juniors pour affronter la pente et se forger une expérience. A l’heure où j’écris ces lignes, le Comité d’Organisation est au pied d’un col dont on ne connait pas l’altitude. Notre expérience nous est inutile, nous sommes à la merci d’une situation sanitaire incontrôlée et d’une administration souveraine. A l’heure où la nation attend avec impatience les premiers actes de retour à la liberté, nous, nous attendons un « OUI, vous pouvez organisez votre épreuve cycliste ». Dans le même temps, la motivation des jeunes sportifs s’ajoute au soutien des mécènes, sponsors et collectivités locales, qui comme notre Comité d’Organisation croientt en la vertu du sport. Grâce à eux, nous voilà revaccinés et immunisés contre la sinistrose ! Alors, on continue à avancer dans le col… pourvu qu’il soit ouvert et qu’on puisse rallier l’arrivée.

FRANÇOIS LEMARCHAND

FRANÇOIS LEMARCHAND
RESPONSABLE SPORTIF A.S.O.

Épingler un dossard...

Ils veulent avant tout épingler un dossard. Les champions évoquent souvent au détour d’une interview ce geste qui leur est familier, mais dont ils sentent davantage la saveur après une coupure, au terme d’une longue convalescence ou pour lancer une nouvelle saison. Ce rituel quelconque, totalement intégré à leur quotidien, les cyclistes devenus professionnels l’entretiennent depuis l’âge de leurs premières licences. Ils ont pu le retrouver après une année 2020 où ils en ont été partiellement privés. Mais les gamins qui les admirent et qui s’en inspirent n’ont pas eu le privilège de retrouver aussi souvent la compétition. La complexité de planifier des déplacements en période de pandémie a contraint la plupart des organisateurs à renoncer aux rendez-vous qu’ils proposent aux catégories de jeunes. A plus forte raison lorsqu’il s’agit d’épreuves internationales.

Il est donc l’heure de se réjouir. Après une année de pause forcée, la Classique des Alpes juniors reprend place dans le calendrier. Champions en devenir comme Warren Barguil, David Gaudu ou Aurélien Paret-Peintre qui ont fréquenté les podiums de la course avant de percer au plus haut niveau, ou tout simplement jeunes sportifs passionnés en manque de frissons et de montagne, les coureurs de la Classique des Alpes juniors peuvent maintenant se fixer un objectif, se préparer en vue d’une échéance. Elle sera majeure, puisque pour s’attaquer aux 128 kilomètres du parcours tracé entre Ruy Montceau et la Bridoire, avec au programme le col du Mont Tournier, le Mont du Chat et le col du Banchet, les juniors venus de toutes les régions de France ont pris date. Et dans le sas de départ, on parlera flamand, italien, espagnol, hollandais, anglais. De quoi voir l’avenir avec ambition...

LAURENT WAUQUIEZ

LAURENT WAUQUIEZ
PRÉSIDENT DE LA RÉGION AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

En Auvergne-Rhône-Alpes, nous avons le terrain de jeu idéal pour tous les adeptes de la petite reine avec des décors constitués de plaine, de collines et naturellement de montagne, ce qui permet la pratique du vélo pour tous les niveaux. Mais ce territoire, c’est aussi celui où s’écrivent chaque année les plus belles pages du Tour de France ainsi que le lieu d’innombrables courses qui en font la grande région du vélo en France.

Surtout, nous attachons une attention particulière à ce que notre jeunesse puisse être formée dans des conditions idéales. A ce titre, nous nous réjouissons de toute l’expertise que les clubs apportent à cette dimension sans occulter toutes les étoiles dans les yeux de nos enfants rendues possibles par les performances de nos champions régionaux, Julian Alaphilippe ou Romain Bardet.

Mais c’est aussi le rôle de compétitions comme la Classique des Alpes Juniors tant elles permettent de mettre en lumière les talents de la jeune génération. Le plateau sera une nouvelle fois très relevé puisque la compétition servira aussi de troisième manche de la Coupe de France Juniors tout en étant la seule à se dérouler sur un territoire de montagne dont le départ sera donné en Isère et dont l’arrivée se jouera en Savoie.

Elle permettra de faire éclore de nouveaux champions qu’il faudra suivre avec attention. L’histoire de la course nous a en effet appris que le vainqueur de l’épreuve devenait très souvent professionnel.

Enfin, nous sommes convaincus qu’une telle manifestation permettra de nous retrouver à nouveau, de vivre de belles émotions alors que nous avons traversé ces derniers temps une période bien morose pour le moral de la population, en raison de la crise sanitaire.

Félicitations aux organisateurs et à tous les bénévoles pour avoir rendu possible cette compétition. Belle course à tous !

JEAN-PIERRE BARBIER

JEAN-PIERRE BARBIER
PRÉSIDENT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE L’ISÈRE

Le Département soutient les événements sportifs majeurs de l’Isère et notamment, ceux qui permettent à nos futurs champions de pouvoir exprimer toute l’étendue de leur talent qu’ils ont pu accumuler en pratiquant dans un club.

La Classique des Alpes, organisée par le Comité d’organisation du Tour du Nord-Isère (COTNI) est l’un de ses événements, où les jeunes compétiteurs, par leurs participations et performances, vont valoriser et récompenser tout le travail des bénévoles, des entraineurs et des familles.

Dans un climat fragile pour les associations sportives, le Département reste mobilisé afin de soutenir les clubs et favoriser la pratique sportive auprès des plus jeunes.

En effet, le sport, au-delà de la performance, est un formidable vecteur pour la construction d’un citoyen. Les succès et les échecs auxquels un sportif est confronté contribuent à forger la personnalité et à affronter les situations de la vie courante.

Enfin, avec un budget de 1.5 millions d’euros par an dédiés aux aménagements cyclables, le Département investit pour permettre à tous les amoureux du vélo de pouvoir évoluer en sécurité sur les routes départementales et profiter de la richesse et la diversité des paysages que l’Isère peut offrir.

LA PRÉSIDENCE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE SAVOIE

LA PRÉSIDENCE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE SAVOIE

Créée en 1995, dans l’ombre de l’épreuve réservée au professionnel, la Classique des Alpes Junior est aujourd’hui une épreuve phare du calendrier national. Chaque année elle met en lumière les meilleurs coureurs français venu s’affronter sur un parcours taillé sur mesure pour les grimpeurs.

Fouler les traces des coureurs professionnels, chaque participant en rêve. L’organisation de la Classique des Alpes Junior le leur permet. Mais un seul d’entre eux pourra lever les bras sur la ligne d’arrivée, accrochant du même coup à son palmarès une des plus belles victoires de sa jeune et prometteuse carrière.

La Savoie est un terrain de jeux idéal pour les sportifs et le Département est un partenaire privilégié des clubs et organisateur en soutenant cette épreuve et encourage pour cette édition 2021, les bénévoles, les organisateurs, les spectateurs et bien évidement les coureurs.

DENIS GIRAUD

DENIS GIRAUD
MAIRE DE RUY-MONTCEAU

En cette année 2021, la commune de Ruy-Montceau accueille ce grand événement sportif qu’est devenu la Classique des Alpes Juniors, épreuve réservée aux jeunes coureurs âgés de 17 et 18 ans, futurs cracks de l’élite cycliste mondiale et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Il n’y a pas si longtemps en effet des coureurs aujourd’hui valeurs confirmées tels Warren Barguil ou Nans Peeters ou grands espoirs des pelotons tels Aurélien Paret-Peintre, remportaient ou figuraient en bonne place au palmarès de l’épreuve.

Je tiens naturellement à remercier le Comité d’Organisation du Tour Nord-Isère (COTNI) d’avoir à nouveau choisi notre commune pour cette édition mais aussi la Gendarmerie nationale, les services de secours ainsi que tous les partenaires de cette édition qui en assurent le succès et la sécurité. Il faut aussi se féliciter naturellement de voir le sport reprendre ses droits après une année blanche liée à la crise sanitaire. Et quel sport !

Le cyclisme en effet est certainement l’un des plus exigeants, celui où « la souffrance à bicyclette est noble car elle correspond au plein épanouissement de la volonté » pour reprendre cette citation de Henri Desgrange, créateur du Tour de France.

Mais c’est aussi, ne l’oublions pas l’un des sports marqueurs de notre culture populaire, grâce au Tour de France justement qui a tant imprégné notre imaginaire collectif avec sa légende, ses épopées, ses héros Anquetil, Merckx, Poulidor, Thévenet, le régional de l’étape, Hinault, Fignon…aujourd’hui Alaphilippe.

Le cyclisme enfin c’est un outil le vélo, la bicyclette dont on ne mesure pas suffisamment encore le regain d’enthousiasme qu’il suscite en tant que moyen de déplacement, défini comme un mode doux selon les termes en cours et appelé sans doute à redessiner la ville de demain.

Comme le dit finalement Jean Cléder, universitaire féru de culture populaire dans son « Petit éloge de la course cycliste » « Le cyclisme est un humanisme et il ouvre à nouveau la porte du rêve et de l'avenir. »

Pensons-y, amoureux ou non de la « Petite Reine » en venant voir les coureurs au départ de cette édition 2021 de la Classique des Alpes Junior !

JEAN PAPADOPULO

JEAN PAPADOPULO
PRÉSIDENT DE LA CAPI

La CAPI est particulièrement heureuse et fière d’associer de nouveau son nom à la Classique des Alpes Juniors, épreuve incontournable et formidable tremplin pour notre jeunesse cycliste. Cette course exigeante permet de repérer les talents et les champions de demain.

Au-delà du caractère purement sportif, la Classique des Alpes contribue également à l’animation et l’attractivité de notre territoire en invitant dans le même temps à la découverte de la diversité des paysages de la CAPI.

Ce rendez-vous que nous attendons chaque année nous a manqué en 2020 et je suis enthousiasmé par cette nouvelle édition 2021 qui promet de belles émotions sportives. Cet événement festif, familial et sportif que la CAPI soutient depuis plusieurs années, véhicule de belles valeurs de combativité et de courage.

Je souhaite remercier les organisateurs et les bénévoles qui accomplissent un travail formidable pour la tenue de cet événement, d’autant plus en ces conditions sanitaires particulières.

Excellente course à toutes et à tous, je suis certain que cette nouvelle édition de la Classique des Alpes sera, une nouvelle fois, une réussite !

YVES BERTHIER

YVES BERTHIER
MAIRE DE LA BRIDOIRE

De plaines en forêts, de vallons en collines » chantait Ferrat dans « Ma France

Cette description illustre parfaitement notre Avant-Pays-Savoyard : Son relief tourmenté, du panorama grandiose sur le Rhône ou sur le lac d’Aiguebelette au village blotti au creux d’une combe ou accroché à sa montagne. Toute cette diversité géographique et géologique en fait un terrain de jeux idyllique pour les cyclotouristes ou les routiers confirmés.

Nos jeunes athlètes, concentrés sur l’effort violent à fournir pour escalader le Mont Tournier ou le Mont du Chat auront d’autres préoccupations que d’apprécier ces paysages, dons d’une nature à préserver.

Gageons que La Bridoire consacrera un magnifique vainqueur et que son nom résonnera dans les futurs reportages dédiés aux grandes courses internationales, comme c’est le cas depuis quelques années.