• Dorian Lebrat lève les bras à l'arrivée de la Classique des Alpes Juniors 2012Publié le 02/06/2012

    La Classique des Alpes Juniors 2012 s'est déroulée sous un soleil splendide et les partants de cette 18ème édition ont donc eu chaud dans les 6 montées au programme de cette course. Au final c'est Dorian Lebrat du Comité Rhône Alpes qui sort vainqueur, devant Nans Peters des voisins du Savoie.

    Ce sont finalement 130 coureurs qui ont pris le départ de la 18ème édition de la Classique des Alpes Juniors à Chambéry ce matin, Rémi Cavagna (Auvergne) et Loïck Dussol (Provence) étant non partants.

    Après le départ réel, donné lancé un petit peu après le kilomètre 0 initialement prévu à la sortie de La Motte Servolex, ce sont tout de suite deux coureurs qui ont lancé une première attaque. Alexandre Pacot (Bourgogne) et Quentin Le Gall (Bretagne) étaient les deux courageux et dans la première montée du jour, le Col du Chat c'est le Breton qui s'est porté seul en tête et c'était lui qui prenait de justesse les premier points pour le classement de meilleur grimpeur.

    Dans la descente Le Gall a été repris et c'est alors au tour de Simon Favre (Savoie) de montrer ses capacités de bon descendeur et de creuser rapidement un écart au-dessus de la minute alors que 7 coureurs lancent la contre-attaque : Florian Richeux (Bretagne), Aurélien Lionnet (Bourgogne), Jéremy Couanon (Provence), Vadim Deslandes (Pays de la Loire), Lucas Bleys (Midi-Pyrénées), Joey Wastiaux (Centre) et Antoine Bravard (Guadeloupe).

    Comme dans la première montée, le Col du Mont Tournier donne lieu à un nouvel écrémage et le groupe de contre-attaque se réduit d'abord à 4 éléments avant de retrouver 3 nouveaux coureurs : Frédéric Leproux (Pays de la Loire), Lucas Kalmès (Ile de France) et Benoit Cosnefroy (Normandie) qui prennent les places de Lionnet, Couanon et Wastiaux. Avant le passage au sommet ces 7 coureurs sont néanmoins repris mais Simon Favre est resté seul jusqu'au moment de basculer en premier.

    Ses qualités de descendeur et sa connaissance des routes lui permettent alors de creuser à nouveau l'écart, jusqu'à 1'40" en bas de la montée de la Côte de St Genix sur Guiers.
    Dans cette montée, c'est au tour de Dorian Lebrat (Rhône-Alpes) et à nouveau Vadim Deslandes de sortir en contre et un petit peu plus loin, dans la montée du Col de la Crusille ils sont rejoints par François Drouet (Pays de la Loire), Quentin Jauregui (Nord-Pas de Calais) et Lucas Bleys (Midi-Pyrénées) puis par Pierre André Anizan (Rhône-Alpes), Elie Gesbert (Bretagne), Antoine Bouqueret (Normandie), Thomas Bouvet et Nans Peters (Savoie). Au sommet de cette 4ème montée il reste alors encore 30 secondes d'écart pour Fabre qui tient bien en tête de la course.

    Au pied du Mont du Chat l'aventure est néanmoins terminé pour lui puisque François Drouet et Nans Peters se portent en tête de la course, laissant Simon Favre derrière eux alors que Dorian Lebrat et Lucas Bleys suivent encore derrière. Lebrat  part alors à la recherche des deux hommes de tête et il les rejoint dans la descente de cette avant-dernière difficulté.

    Ces trois hommes de tête attaquent alors la dernière montée du jour, le Col de Banchet et si Lebrat se fait d'abord légèrement distancer il s'allie dès qu'il revient sur le duo de tête avec Peters, son compagnon de route à l'entraînement, et c'est finalement Dorian Lebrat qui porte l'attaque décisive dans les 10 derniers kilomètres à l'approche de La Bridoire. Peters attaque alors à son tour Drouet mais c'est bien Dorian Lebrat qui va avoir le temps de savourer sa victoire à l'arrivée à La Bridoire puisqu'il termine la course avec 16 secondes d'avance sur Nans Peters et 36 secondes sur François Drouet.

    L'interview du vainqueur (en vidéo), les photos et le résumé vidéo de la course à suivre au cours de la soirée !