• Toutes les réactions de la Classique des Alpes 2014Publié le 09/06/2014

    Rémy Rochas (Savoie)
    Vainqueur de la Classique des Alpes 2014
    « C'était un réel plaisir d'être au départ avec un super beau temps. Je voulais rester tranquille en début de course. J'ai calqué ma course sur celle des favoris. Il y avait des coureurs du comité Rhône-Alpes dans l'échappée. Il n'y avait donc pas grand-chose à faire. Les Bretons ont roulé avant le Mont du Chat. David Gaudu (Bretagne) et Jérémy Defaye (Côte d'Azur) ont accéléré le rythme. Avec Aurélien Paret-Peintre (Rhône-Alpes), nous avions à l'avant Victor Lafay. Rien n'était joué. Il a fait une belle, j'aurais été très satisfait s'il avait gagné. Je me suis fait surprendre vers le lac d'Aiguebelette sur une attaque de Jérémy (Defaye). Ils sont partis à trois avec David et Aurélien. J'étais avec quatre coureurs. Aurélien était devant, j'ai laissé faire les autres. Je me sentais fort. J'ai accéléré au pied du Blanchet. J'ai réussi à boucher le trou sur les trois autres, je suis rentré à deux kilomètres du sommet. J'étais impatient mais je n'allais pas bouger derrière Victor. J'ai vraiment attendu le dernier moment. J'ai suivi une attaque de David. Et quand nous sommes revenus à dix mètres de Victor, j'ai contré. J'étais plutôt confiant dans le final face à David. J'étais plus frais que lui, et j'ai une meilleure giclette. A 100 mètres de la ligne, je me suis retourné. J'ai compris que c'était gagné car il y avait un petit écart. Gagner la Classique des Alpes, c'est exceptionnel ! La course se dispute en Savoie, sur mes routes d'entraînement et c'est une belle course que de nombreux coureurs rêvent de gagner. C'est énorme ! Depuis ma 3e place l'an dernier, je savais que je pouvais l'emporter. »

    David Gaudu (Bretagne) 2e
    « Je n'étais pas super bien placé au pied du Mont du Chat, après un petit accrochage. Quand Jérémy Defaye a attaqué dans la plaine avant le Blanchet, j'y suis allé immédiatement. Je le surveillais car il était dangereux au Challenge National pour Valentin Madouas. Je suis vraiment content de terminer 2e. Il n'y a pas la moindre déception même si j'arrive pour la victoire. Rémy (Rochas) était très fort aujourd'hui. C'est un super mec, c'est bien pour lui de gagner cette course chez lui. Deuxième sur la Classique des Alpes, c'est déjà un très bon résultat. Quand on voit au palmarès que Warren Barguil avait pris cette place-là... (en 2009, NDLR). Pour moi, ce résultat est une revanche par rapport à ma chute de l'an passé (Il avait abandonné après avoir percuté un chat alors qu'il était seul en tête, NDLR). J'ai tout donné pour aller chercher ce résultat. Il valait mieux terminer 2e que 4e. »

    Jérémy Defaye (Côte d'Azur) 3e

    « Il y avait un gros comité Rhône-Alpes. Ils ont fait une belle course d'équipe. De mon côté, je me suis vite retrouvé tout seul. J'avais des très bonnes jambes. Certains vont encore dire que j'en ai trop fait mais je suis satisfait de ma course. Je ne voulais pas que ça rentre, je voulais éviter de terminer 10e ou 15e de la course. Je suis donc content de terminer 3e. Rémy Rochas et David Gaudu étaient très costauds. Je vais retrouver l'équipe de France Juniors ce soir, pour le stage en montagne jusqu'à mardi. Ça me fait plaisir d'avoir été retenu. »

    Aurélien Paret-Peintre (Rhône-Alpes) 4e
    « J'adore cette course, avec cette arrivée à la Bridoire et de très beaux cols à monter. C'était vraiment agréable cette arrivée également, avec la présence de ma famille. Je suis content pour Rémy qu'il s'impose mais à la fois déçu pour Victor. Il a fait une superbe course. C'est l'un de mes meilleurs amis dans le vélo. De mon côté, je suis satisfait de ma course. J'ai confirmé ma victoire de l'an dernier, ça me fait plaisir. Derrière Victor, dans le final j'ai dit à Rémy qu'il surveille David Gaudu, et que je m'occupais de Jérémy Defaye. A ce moment-là, David Gaudu a attaqué. »

    Victor Lafay (Rhône-Alpes) 5e

    « Je n'ai pas de regrets. J'ai tout donné ce que j'avais, peut-être même plus. J'y ai cru ! Dans le dernier village, à 4 kilomètres de l'arrivée, je me suis retourné et j'ai vu David Gaudu et Rémy (Rochas) revenir sur moi... Je suis sorti du peloton au début de la descente du Mont Tournier. J'étais en 3e position au sommet, puis j'ai vu après le premier virage que j'avais pris un peu d'avance. J'ai décidé d'insister comme il y avait une échappée à l'avant. J'ai alors fait une descente de malade. Dans le Mont du Chat, j'ai imprimé un tempo en tête de l'échappée. Je suis parti tout seul, hélas j'ai chopé des crampes. J'ai perdu ensuite sur le plat environ 40''. J'avais dit que je voulais terminer dans le Top 5, l'objectif est atteint alors je suis satisfait. Un podium aurait été super mais c'est comme ça. Nous avons fait une super course d'équipe. Rémy, qui était avec la Savoie, s'impose. Nous arrivons nous 4e avec Aurélien, moi 5e et Gabin Finé 6e. Je ne sais pas si j'ai marqué des points pour l'Equipe de France. Je connais bien le sélectionneur (Julien Thollet, NDLR) comme il encadrait le Rhône-Alpes jusqu'à cette année. C'est un bon résultat mais ça reste une course spécifique... Le Championnat d'Europe se disputera aux mêmes dates que le Tour du Valromey. Quoi qu'il se passe, ce sont deux beaux rendez-vous... »

    En partenariat avec www.directvelo.com