• Classique des Alpes Juniors : Rémy Rochas vainqueurPublié le 07/06/2014

    Rémy Rochas (Savoie) s'est imposé ce samedi lors de la 20e édition de la Classique des Alpes Juniors, 3e manche du Challenge National Juniors, courue sur 111,4 kilomètres entre Chambéry et La Bridoire. Il a devancé dans un sprint à deux David Gaudu (Bretagne). Jérémy Defaye (Côte d'Azur) complète le podium. Le vainqueur sortant Aurélien Paret-Peintre (Rhône-Alpes) termine 4e.

    Sous un magnifique soleil et une température de 30°, le début de course a été plutôt calme. Il a fallu le km 7 pour avoir la première vraie attaque, peu avant le sommet du Col du Chat. Sacha Gauzens-Chiesa (Rhône-Alpes) et Anthony Ganné (La Réunion) auront été les premiers à passer à l'action. Le Rhônalpin passe seul au sommet du col du Chat avec une avance de 8'' sur la meute. Il en comptera au maximum quinze. Mais un peloton très étiré l'avale dans la descente.

    Pierre Idjouadiène (Lorraine) et Florian Maître (Picardie) sortent au km 21, alors que les coureurs viennent d'en finir avec la descente. Les deux hommes qui ont été coéquipiers en Equipe de France reçoivent le renfort de Teddy Rascle (Rhône-Alpes), sur la route qui mène à Yenne. Avant d'entamer le Mont Tournier, le groupe passe de trois à seize coureurs. Sont rentrés Pierre Barbier (Picardie), Sandy Dujardin (Rhône-Alpes), Fabien Lebreton et Charlie Robin (Bretagne), Valentin Richard (Nord-Pas-de-Calais), Antoine Barre (Bourgogne), Corentin Buisson (Limousin), Josselin Riou (Languedoc-Roussillon), Axel Audebrand et Maxime Darmont (Pays de la Loire), Julien Souton (La Réunion), Marlon Gaillard (Poitou-Charentes) et Mehdy Henriet (Normandie). Rapidement, le groupe perd des éléments, à commencer par Teddy Rascle et Mehdy Henriet.

    Ils sont sept en tête au sommet du Mont Tounier (km 37) : Pierre Idjouadiène, Florian Maître, Antoine Barre, Marlon Gaillard, Julien Souton, Fabien Lebreton et Sandy Dujardin. Derrière, trois hommes sont partis à leur poursuite dans la montée : Aymeric Dury et Louis Louvet (Bourgogne) et Gabin Finé (Rhône-Alpes). Ces trois hommes sont repris par Victor Lafay, parti sans trop le vouloir dans la descente. Le peloton passe à Saint-Genix-sur-Guiers (km 48) avec un retard de deux minutes.

    Le contre fait la jonction peu avant le pied de la Crusille, à Rochefort (km 56). Au sommet (km 60), l'échappée possède 2'25'' d'avance sur un peloton où les favoris s’observent.

    Comme attendu, l'échappée explose dès le début de l'ascension du Mont du Chat. Suivi un premier temps par Marlon Gaillard, Julien Souton et Gabin Finé, Victor Lafay s'isole en tête de course. Derrière, quatre coureurs sortent du groupe des favoris : Rémy Rochas (Savoie), David Gaudu (Bretagne), Jérémy Defaye (Côte d'Azur) et Aurélien Paret-Peintre (Rhône-Alpes).

    Au sommet du Mont du Chat (km 76), Julien Souton passe avec un retard de 1'20''. Ils sont sept à 1'40'' de Victor Lafay, à savoir : Pierre Idjouadiène, Gabin Finé, Marlon Gaillard, Rémy Rochas, David Gaudu, Jérémy Defaye et Aurélien Paret-Peintre. Victor Lafaye fait une descente impressionnante du Mont du Chat. A Novalaise (km 89), ils sont huit à 2'20'' puisque le groupe de poursuivants est rentré sur Julien Souton. Le long du lac d'Aiguebelette, l'homme de tête perd beaucoup de terrain. Derrière, le groupe de huit se casse en deux.

    Au pied du col de Blanchet, David Gaudu (Bretagne), Jérémy Defaye (Côte d'Azur) et Aurélien Paret-Peintre (Rhône-Alpes) pointent à 1'25'', le reste du groupe est à 1'50''. Des les premières rampes, Rémy Rochas tente de revenir sur le premier contre. Il rentre à deux kilomètres du sommet du Blanchet. Sur la ligne du Grand Prix de la Montagne (km 100), Lafay compte 20'' d'avance sur un quatuor royal : Paret-Peintre, Defaye, Gaudu et Rochas.

    Grâce à une bonne descente, il porte son avance à 35'' à 7 kilomètres du but... Mais la remontée vers Domessin lui est fatale. Il est repris dans le village par David Gaudu, qui venait d'attaquer, et Rémy Rochas. Ce dernier se montre le plus rapide dans la ligne droite finale. Il est le premier vainqueur Savoyard de la Classique des Alpes.