• Alexis Dulin : « Le speaker cite toujours ma victoire » Publié le 03/06/2014

    Le 24 mai dernier, Alexis Dulin (Team Pro Immo Nicolas Roux) a remporté son premier succès dans la catégorie Elite Nationale, en s'imposant sur le contre-la-montre en côte du Tour de Franche-Comté. Le grimpeur auvergnat réalise sa meilleure saison amateur quatre ans après s'être révélé en remportant la Classique des Alpes. En 2010, il était arrivé seul dans les rues de Saint-Jean-de-Maurienne, devançant les frères Le Lavandier, Maxime et Mathieu. Il a accepté de replonger quatre ans en arrière.

    Avais-tu du fait de la Classique des Alpes 2010 un objectif majeur ?
    Oui, la Classique des Alpes était mon plus gros objectif de la saison. Étant grimpeur, c'était la course où il fallait être à 100% ! Depuis que j'étais cadet, tout le monde me disait que c'était une course faite pour moi ! Je me souviens que mon entraîneur m'avait fait un programme d'entraînement terrible... J'avais participé à des courses en Elite Nationale. Le comité d'Auvergne m'avait sur-classé pour l'occasion. J'avais donc l'impression que le jour J, c'était facile !

    On te parle encore beaucoup de ce succès ?
    Oui par exemple à chaque course, à l'occasion de la présentation des équipes, le speaker de l'épreuve cite toujours ma victoire sur la Classique des Alpes. Il n'y a pas une course où ma victoire n'est pas citée. Puis dans ma famille, mes grands-parents aiment bien me rappeler ce bon souvenir. Tout comme les encadrants du comité d'Auvergne présents lors de cette journée... Je sais que le directeur sportif de l'équipe d'Auvergne, Charly Vallet, reparle toujours à ses coureurs de ce week-end qui avait été mémorable !

    Ils sont nombreux à souhaiter t'imiter ce samedi... Quels conseils peux-tu donner aux engagés ?
    Je dirais peut-être chercher à se faire un maximum plaisir. C'est en effet un très beau parcours avec de beaux cols à gravir. C'est tellement rare d'avoir des courses qui proposent des cols à escalader, d'autant plus chez les juniors. J'en garde bien sûr un super souvenir. Pour un junior, je crois que les trois plus belles courses à gagner sont le Paris-Roubaix, la Classique des Alpes et le Championnat du Monde. On peut aussi citer le Championnat d'Europe aussi. Donc gagner une de ces courses c'est le top... Encore plus pour un grimpeur !