• Aurélien Paret-Peintre, du grand art chez lui à La BridoirePublié le 01/06/2013

    3ème victoire consécutive du Comité Rhône-Alpes sur la Classique des Alpes Juniors !

    Alors que David Gaudu était parti pour la gagne quasiment depuis le début de l'étape, un chat est venu perturber la course du coureur breton et dans le Mont du Chat c'est finalement Aurélien Paret-Peintre (Rhône-Alpes) qui est sorti seul à l'avant et qui remporte cet après-midi, devant toute sa famille, la 19ème édition de la Classique des Alpes Juniors !

    A 12h15 ce sont 128 coureurs qui ont pris le départ de la Classique des Alpes Juniors 2013 devant Le Phare à Chambéry sous un ciel gris. Après un long chemin pour sortir de Chambéry et des travaux sur la route empruntée, le départ réel a alors été donné à 12h40 et les coureurs commençaient alors avec un tout petit bout de plat avant d'attaquer directement la montée du Col du Chat sur ces 111,4 kilomètres de course.

    La première attaque venait alors de Benoît Cosnefroy (Normandie) qui a pris dans sa roue Yoann Moreau (Picardie), mais leur tentative a échoué très rapidement.

    Dans la montée du Col du Chat c'était alors au tour de David Gaudu (Bretagne), Lucien Capot (Midi-Pyrénées), Baptiste Traca (Ile-de-France), Rémy Rochas (Savoie) et à nouveau Benoît Cosnefroy de former un nouveau groupe de tête. Traca et Capot se font alors distancer et au sommet de la première difficulté Cosnefroy se fait également distancer par le duo restant.

    David Gaudu arrive alors à se détacher de Rémy Rochas dans la difficulté suivante, le Col du Mont Tournier et à partir de là, le coureur breton semble s'envoler puisqu'au sommet il a déjà creusé l'écart à 2'20" sur le peloton qui reprend alors tous les coureurs en contre derrière lui.

    Au sommet de la Côte de Saint Genix sur Guiers il est alors toujours seul en tête sachant que Rémi Giroud (Savoie) est sorti du peloton derrière lui et que l'écart tourne toujours autour des 2 minutes.

    Très à l'aise dans les montées, David Gaudu reprend du champ dans la montée du Col de la CreusilleRémi Roux (Savoie), Vincent Ginelli (Picardie), Jérémy Lecrocq (Ile de France) et Jonathan Chemineau (Normandie) sont également sortis en contre.

    Dans la descente de ce col il n'arrive néanmoins pas à éviter un chat errant et une chute  l'oblige à abandonner la course mais heureusement il n'a rien de cassé. Rémi Giroud se trouve alors seul à l'avant de la course qui attaque alors la montée du Mont du Chat, l'avant-dernière difficulté.

    Dans cette montée Giroud se fait néanmoins reprendre et tout est alors à refaire. Par une sélection naturelle ce sont alors 13 hommes qui se trouvent un moment à l'avant mais au final ce ne sont plus que Franck Bonnamour (Bretagne), Aurélien Paret-Peintre (Rhône-Alpes), Rémy Rochas (Savoie) et Rémi Aubert (Franche-Comté) qui survivent à l'avant de la course, un petit peu plus tard rejoints par Normann Latouche (Bretagne).

    Dans la descente du Mont du Chat, que les coureurs du Comité Rhône-Alpes avaient reconnu avant la Classique des Alpes, Aurélien Paret-Peintre part alors pour sauver l'honneur de ce comité et il se retrouve seul devant, avec déjà 30 secondes sur Rémy Rochas en bas de la descente.

    Cet écart sera déjà passé à 1'05" au pied de la dernière difficulté, le Col du Blanchet, alors que Rémy Rochas a été rejoint par Normann Latouche, Franck Bonnamour et Rémi Aubert. Ces 4 hommes ne parviennent néanmoins jamais à revenir sur Paret-Peintre et arrivent même un par un derrière le coureur local de l'arrivée (son grand-père habitant à seulement 1 kilomètre de la ligne à La Bridoire) qui signe ici son chef d'oeuvre !

    A noter qu'avec cette victoire, Aurélien Paret-Peintre prend également la première place au classement du Challenge National Juniors FFC dont la Classique des Alpes était la 3ème manche.

    Pour en savoir plus :
    > consultez les 89 photos dans notre photothèque sur le site du Rhône Alpes Isère Tour
    > regardez la vidéo de l'arrivée
    > regardez l'interview du vainqueur, Aurélien Paret-Peintre
    > regardez l'interview du malheureux David Gaudu
    > vous découvrirez bientôt
       ~ l'interview du numéro deux, Rémi Aubert

    © article et photos, Thomas Vergouwen / velowire.com